Publié par

HANKO cachette vos courriers

— Article paru dans «Le Quotidien» du lundi 30 avril et mardi 1er mai 2018, écrit par Aude Forestier

La jeune entreprise née en 2016 et installée à Wecker veut moderniser le monde du tampon au Luxembourg, selon son créateur, Sérgio Alves Santos.

La firme propose une large gamme de tampons encreurs et en bois autant pour les entreprises que pour les particuliers. Le petit truc en plus? Une plaque en caoutchouc personnalisée par le créateur de la société.

Tout le monde a eu un jour dans ses mains un tampon encreur. Un objet en plastique ou en bois qui permet d’imprimer sa marque sur une feuille ou une enveloppe. Sérgio Alves Santos en connaît un rayon. Avant de lancer HANKO, une entreprise spécialisée dans la vente de tampons en caoutchouc ou en bois en ligne, le jeune homme de 31 ans a travaillé pendant un an et demi dans le secteur du tampon au Luxembourg. «J’ai appris à connaître le milieu et comment ça fonctionnait», dit-il. La méthode employée là où il travaillait était «trop ancienne». Clairement, «ça manquait de modernité». Les clients passaient commande par mail, par courrier ou par fax, «même par téléphone», souligne Sérgio Alves Santos. Et une commande prise lors d’un coup de fil peut parfois contenir des erreurs.

Cette expérience professionnelle a permis au graphiste et webdesigner d’apprendre à créer des layouts pour les tampons. Elle lui a surtout donné l’envie de «créer une nouvelle expérience pour acheter des tampons». Pourquoi l’avoir appelée HANKO? L’explication est toute simple : «hanko veut dire tampon encreur en japonais», précise le jeune papa de la firme qui cherchait un nom original pour la société. En plus d’aimer le webdesign et les nouvelles technologies, Sérgio Alves Santos est passionné par la culture japonaise. «J’ai habité au Japon pendant plus de deux ans et j’ai fait des études de japonais dans une école de langues à Tokyo. C’était une excellente expérience, ça a beaucoup changé ma façon de voir les choses, le monde et le Luxembourg», affirme-t-il.

Un produit personnalisé

Un produit personnalisé HANKO est là «pour moderniser le monde du tampon au Luxembourg», continue Sérgio Alves Santos. Sur le site internet qu’il a fabriqué «de A à Z», il est possible de commander des tampons auto-encreurs en plastique des marques Trodat, le numéro 1 autrichien du secteur et de Colop. «Mon job à moi, c’est de personnaliser», prévient le créateur de l’entreprise. Il utilise le texte fourni par le client (par exemple le nom et l’adresse de la société), puis il crée la plaque en caoutchouc dans son atelier. Au fait, comment se fabrique-t-elle? «C’est une feuille A4 de caoutchouc, ce sera gravé au laser. Je fais le design dans le fichier sur l’ordinateur, je paramètre la machine et je démarre la gravure», explique-t-il. «À ma connaissance, je suis le seul au Luxembourg à utiliser cette technique.» Et pour le tampon en bois, comment ça se passe? «Je fais la plaque en caoutchouc et la gravure : je fais de la personnalisation», articule-t-il. Le temps de fabrication varie selon le type de tampon. «Si c’est un tampon en plastique, ça prend une heure, le temps de faire la composition du fichier, de graver la plaque et de monter. Pour le tampon en bois, il y a une étape supplémentaire, celle de graver un message sur le tampon. C’est pour faciliter l’utilisation», complète-t-il.

Le prix de l’objet dépend de sa taille. Pour un tampon de petite taille en plastique avec une adresse, il faut compter 25 euros et 32 euros hors TVA pour un gros tampon de la même matière. Un grand tampon en bois, beaucoup plus léger, coûte 40 euros. Aussi bien les entreprises que les particuliers peuvent commander un produit de la firme. Les clients sont essentiellement au Grand-Duché. Lorsque le site internet aura une version anglaise, «ça ouvrira d’autres marchés», avise Sérgio Alves Santos. Qui sait, peut-être qu’un jour des tampons «Made in Lëtzebuerg» se vendront dans le monde entier.

Les dates clés de l’entreprise

26 octobre 2016 : création de l’entreprise
15 novembre 2016 : immatriculation de la firme
09 février 2017 : première commande
2018 : lancement de la version anglaise du site prévu. La version allemande est envisagée «au mieux en 2019», selon Sérgio Alves Santos.

Fiche technique

Nom de l’entreprise : HANKO SÀRL
Spécialité : vente de tampons en caoutchouc et en bois en ligne
Nom du créateur : Sérgio Alves Santos
Adresse : 12, Duchscherstrooss, L-6868 Wecker
Tél. : +352 621 574 751
E-mail : info@hanko.lu
Nombre de collaborateurs : 2
Site web : www.hanko.lu

Le conseil à un (e) jeune start-uper (euse)

Avant de se lancer dans l’aventure de l’entreprise, Sérgio Alves Santos dit qu’il faut «faire des recherches sur le marché». Il s’est renseigné sur ce dernier et a pu voir qui étaient ses concurrents, s’est demandé ce qu’il pouvait faire «de différent des autres» et ce qu’il pouvait apporter aux clients. «J’ai vu qu’il y avait un potentiel, ça valait le coup, je me suis lancé. Il ne faut pas se lancer sans connaître le terrain», répètet-il. «Un an plus tard, je vois que ça valait la peine», ajoute-t-il. Pour le créateur de HANKO, il faut avoir confiance en soi et «il faut savoir se projeter dans l’avenir et persévérer». C’est l’une des clés de la réussite.


Téléchargez l’article au format PDF (1 Mo)

Source: Le Quotidien